Condamné, entre autres, à verser plus de 400 000 euros aux taxis, Heetch annonce cesser temporairement l’exploitation de son app de mobilité nocturne.

« En 2017, on avance ou on recule ? »

Ainsi se conclut le communiqué diffusé par Heetch en réponse à sa lourde condamnation par le tribunal correctionnel de Paris.

La juridiction de première instance a sanctionné la start-up, ainsi que ses cofondateurs Mathieu Jacob (président) et Teddy Pellerin (directeur général), pour complicité d’exercice illégal de la profession de taxi, pratique commerciale trompeuse et organisation illégale d’un système de mise en relation de clients avec des chauffeurs non professionnels. Autant de chefs d’accusation qui avaient déjà été retenus en 2015 contre uberPOP, finalement fermé à l’initiative d’Uber.

Il est reproché aux deux associés de s’être « délibérément affranchis des principes légaux au nom de la création d’une nouvelle économie ». De partage, en l’occurrence.

Pour en savoir plus: http://www.itespresso.fr/heetch-app-suspendue-lourde-condamnation-start-up-150076.html?utm_source=2017-03-03&utm_medium=email&utm_campaign=fr_itespresso_v2&referrer=nl_fr_itespresso_v2&t=8911caf07088da39fdee1801d734f0d51683666&pos=featuredArticle_2_title

IT espresso

Tag(s) : #Heetch, #transport clandestin, #covoiturage

Partager cet article

Repost 0