Droit du Numérique

Etat des lieux sur la VOD/SVOD/Catch-up TV/VOD de rattrapage

21 Novembre 2007, 17:03pm

Publié par Philippe Leconte

Etat des lieux sur la VOD en novembre 2007 - SVOD – Catch-up TV – VOD de rattrapage - Par Philippe LECONTE
 
On a eu l’occasion dans ces colonnes en septembre 2006 de proposer un large aperçu du régime applicable à la vidéo à la demande ainsi que des enjeux futurs de cette dernière. Le marché peine aujourd’hui à se développer[2] et le piratage progresse rapidement[3], faisant de la France un triste leader en ce domaine.
 
L’offre légale des films en vidéo à la demande (VOD) est en effet aujourd’hui restreinte car mal rémunérée, concentrée sur quelques titres et sujette à de nombreuses suspensions d’exploitation. Ainsi, de fait, tous les films achetés par les principaux diffuseurs hertziens (TF1, F2, F3, Canal+, Arte, M6 mais aussi F4) sont retirés du marché de la VOD pendant les fenêtre d’exploitation TV. En outre, du point de vue des éditeurs de service VOD, il est difficile d’avoir accès à un nombre important de films parce que les groupes de médias traditionnels (Canal+, TF1, Gaumont, UGC notamment), détenteurs des grands catalogues de films, ne souhaitent pas bouleverser l’économie de leurs activités en échange d’un rendement financier incertain[4]. Par ailleurs, des nuées de sociétés détentrices de quelques droits VOD (producteurs, distributeurs et éditeurs vidéo indépendants) ne sont à l’heure actuelle pas agrégées au sein de gestionnaires de droits facilitant l’accès et l’administration de ces droits[5].
 
Par ailleurs, le fragile consensus né de l’accord interprofessionnel sur le cinéma à la demande du 20 décembre 2005 plie dorénavant sous la pression des développements technologiques et nouvelles habitudes de consommation. En effet, des services à la demande dits de "catch-up TV" ou "VOD de rattrapage", d'une nature nouvelle, sont apparus ou vont prochainement être mis en place par des chaînes de télévision. Ces services devraient affecter la nature même de la télévision traditionnelle et sont susceptibles de placer télévisions et éditeurs VOD / fournisseurs d'accès à Internet (FAI) en situation de concurrence frontale. Or les chaînes de télévision apportent 50% des besoins de financement du cinéma en France et les éditeurs VOD quasiment rien à ce jour. Il apparaît donc essentiel de comprendre ces phénomènes et d'essayer d'en mesurer l'impact.
 
Ainsi, après avoir fait l'état des lieux de la VOD "classique" fin 2007 (I), on examinera la nature des services de "Catch-up TV" (II) et les conséquences considérables de leur avènement (III).

Pour la suite de l'article suivre le lien suivant: http://www.vod-news.net/article-22504118.html  

Commenter cet article

calvez 10/11/2009 04:01


Désolé pourles fautes j'ai un peu ommis de me relire

Bonne lecture tout de meme...


calvez 10/11/2009 03:56


Bonjour, je ne sais si ce message sera lu mais à ce jour le marché de la vod à sacrement pris evolué. je me ballade depuis quelques temps vers les blogs,les sites de vod, les fansubteams,je ressens
comme un ebullition du marché je pense qu'il va éclater. Pour ma part j'ai une idéee avec un ami et nous voudrions l'exploiter avant que celle-ci ne soit devenue une nicheinteressante. Il s'agit
d'un petit projet qui concerne quelques 80 millions de personne dans le monde mais nous nous contenterons de quelques millions en europe. Malheureusement nous sommes deux quidam avec de tres
grandes idées sans avoir aucuns moyens de la réalisée face à tous ces grands leader en france.
Ma question:est il plus simple dans un autre pays francophonede creer une entreprise ainsi sans avoir trop de difficulté face aux et autres droits d'auteurs et compagnie.


Baba 28/09/2008 11:52

Bonjour,
Ces plateformes de vod sont limitées à des zones geéographiques.

Pensez vous que l'on pourrait qualifier les contenus de vod de biens culturels et en déduire que la plateforme TF1 vision accessible depuis la France est dans l'illégalité au regard de la libre circulation des biens en Europe.

Giovanni 02/02/2008 18:22

un article très intéressant. On aimerait se mettre en contact avec vous, pour avoir votre avis sur le marché de la VOD et de la VOD R en France, dans le cadre de nos études.
Giovanni