Pour avoir insuffisamment sécurisé les données des adhérents à son programme de fidélité, le loueur de voitures Hertz est sanctionné d’une amende par la CNIL.

Une première permise par la loi pour une République numérique.

Deux poids, deux mesures ? Non, plutôt les effets de l’entrée en application de la loi Lemaire, qui a renforcé les sanctions à l’encontre des entreprises qui ne sécurisent pas suffisamment les données personnelles de leurs clients.

Hier, le site d’autopartage Ouicar recevait de la part de la CNIL un simple avertissement public malgré des erreurs de sécurité grossières, exposant les données de plusieurs centaines de milliers de personnes.

Aujourd’hui, c’est le loueur de véhicules Hertz qui est sanctionné par cette même Commission de 40 000 euros d’amende pour un défaut de sécurisation des données des adhérents à son programme de fidélité.

Pour en savoir plus: http://www.silicon.fr/hertz-fait-les-frais-loi-lemaire-40-000-euros-amende-181609.html?utm_source=2017-07-30&utm_medium=email&utm_campaign=fr_silicon_weekend_v2&referrer=nl_fr_silicon_weekend_v2&t=8911caf07088da39fdee1801d734f0d51683666&pos=featuredArticle_2_title

Silicon

Tag(s) : #CNIL, #sanction, #donnees personnelles, #loi lemaire, #republique numerique

Partager cet article

Repost 0